Saskatchewan

J’ai donc repris la route après avoir passé la « frontière » entre le Manitoba et le Saskatchewan, sous un temps plutôt orageux  avec des bonnes rafales de vent ! tellement qu’Audra s’est arrêtée pour m’inviter à me réfugier sous un toit pour la nuit ! et vu la pluie qui est tombée j’étais bien content d’être au sec 🙂

image

Je passe le lendemain par Melville qui semble être une ville très agréable, mais je continue pour planter la tente le long de la Rivière Qu’Appelle, sur la crête en contre-bas sur la photo au milieu non pas des loups mais des coyotes (ils sont super flippés j’en ai aperçu un une fraction de seconde)

wpid-wp-1438893304666.jpeg

Le lendemain, le vent d’ouest (de face) sur le sentier transcanadien m’oblige à m’arrêter plus tôt que prévu à Katepwa où je rencontre Curtis et Michelle qui m’inviteront eux aussi à dormir sous un toit 🙂

wpid-wp-1438893413030.jpeg

J’ai eu droit aussi à un tour en Truck tout neuf pour éviter la côte le lendemain, et visite commentée en prime avec détour par la réserve des natifs.

wpid-wp-1438896025357.jpeg

Arrivée à Regina, capitale du Saskatchewan,

image

Je passe l’étape chez Gordon via Warmshowers. Je tente de changer la chaîne du vélo bien usée mais sans succès… les pignons sont trop usés eux aussi et une nouvelle chaîne n’arrête pas de sauter, impossible de pédaler comme ça. Evidemment il me faut un outil spécifique Rohloff pour démonter le pignon…
Après quelques gouttes de sueur mais aussi quelques jurons (la chaîne est en fait composée de presque 3 chaines de vélo droit et il faut la faire passer par les gaines et jouer avec les attaches « rapides »), je décide de commander les pièces pour une livraison à Calgary et d’y aller directement plutôt que de remonter au Nord via Saskatoon et Edmonton. L’ancienne chaîne devrait tenir jusque là. Je ne prend la route que vers 16h…

wpid-dsc01620.jpg

Je croise John et sa Buick de je sais plus quand mais de plus de 50 ans (la Buick) et il m’emmène goûter la fameuse Saskatoon berry pie.

wpid-wp-1438896134700.jpeg

pour enfin découvrir ce que sont « les prairies »! Immensités, couleurs… magnifique.

wpid-wp-1438896073606.jpeg
image

Tu sais que t’es dans les prairies quand :

  • Tu captes mieux les radios en fréquences AM que FM
  • Ton téléphone dit avoir du réseau
  • Les voitures mettent plusieurs minutes à disparaître à l’horizon,
  • T’as le temps de t’arrêter pour un besoin pressant, et de repartir, même si tu vois une voiture venir au loin
  • Tu vois une maison au loin et tu t’aperçois que c’est une tour à grain à plus de 30 km de là
  • Tu prends un coup de soleil en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire
  • T’as besoin de 5 litres d’eau sur le vélo,
  • Tu fais la discut’ avec les vaches (ça c’est partout en fait)
  • Tu écoutes « going up the country » et t’es heureux

wpid-wp-1438896042750.jpeg

et tu prends la route 42 parce que c’est le sens de la vie

wpid-dsc01668.jpg

wpid-dsc01735.jpg
wpid-dsc01726.jpg

 

 

4 réflexions au sujet de « Saskatchewan »

  1. I hope you didn’t run into any bad storms!

    1. Ah génial Jr, j’avais loupé des parties mais j’ai récupéré mon retard. Quelle aventure… Ya vraiment des gens sympa. Ça a l’air bien isolé. La santé ça va ? Les genoux ?
      Bonne continuation, je reste à l’écoute.

      1. Yes les gens sont extra 🙂
        La santé est ok, genoux ok, les muscles fatiguent pas mal quand même. Quelques jours de repos à Calgary de prévus mais je sais pas si je vais tenir en place très longtemps 🙂

    2. Well I had one quite bad and a bit scary but I found an old farm to wait until the rain was acceptable to go under the tent.
      Thank you again for the breakfast, with that energy I biked for almost 100 km with head wind! 🙂

Les commentaires sont fermés.