Archives mensuelles : July 2015

Manitoba – Deuxième partie

Déjà arrivé au Saskatchewan, c’est le moment ou jamais d’écrire « Manitoba – deuxième partie.

J’ai donc repris la route après les aventures de la veille.
DSC01300 (1280x853)

Petit passage par Bruxelles, joli petit port de pêche,
DSC01327 (1280x853)

Puis arrêt au camping du Lake Seven où j’ai appris à jouer au jeu de carte « Goldfish » et rencontré un gars assez balaise 🙂
DSC01333 (853x1280)

J’ai contourné des bouts de sentier trop difficiles à vélo, surtout à cause du sable (je crois que c’est un des pires trucs)
DSC01373 (1280x853)

et rencontré Zach, agriculteur, qui m’a fait faire le tour de la ferme (un peu trop tôt pour la moisson avec la moissonneuse batteuse mais ça a l’air bien le fun)
DSC01387 (1280x853)

Enfin passage par Clear Lake et Wasagaming, the place to be, très touristique !
DSC01412 (1280x853)

DSC01420 (1280x853)

reprise du sentier en mode ya un panneau « closed road » mais je passe quand meme ! 🙂
DSC01379 (1280x853)

DSC01450 (1280x853)

DSC01452 (1280x853)

Bel orage pour l’arrivée au Saskatchewan !
DSC01455 (1280x853)

DSC01513 (1280x853)

DSC01510 (1280x853)

quelqu’un d’intéressé par un bus ?
DSC01462 (1280x853)

Manitoba – première partie

Trop de choses à raconter et quelques centaines de photos, alors je vais tenter de synthétiser autant que possible !

Je passe directement au Manitoba 🙂

Quelques km après la frontière et juste avant de bifurquer vers une zone de campement potentielle, je croise Dacoda qui me fait de grands signes en courant avec son vélo ! Sa chaîne vient juste de lâcher…
Opération réparation ! J’ai les outils pour, mais c’est la première fois que je tente une réparation de chaîne, non sans difficulté et quelques jurons, mais ça a l’air de tourner impec ! On décide de se rendre ensemble au camping le plus proche. La chaîne tient un bon 500m quand même avant de lâcher à nouveau ! Au même moment, Juan-Paolo nous invite à le suivre pour nous héberger. Opération réparation again, avec l’expertise de Juan-Paolo, la chaîne (qui saute à chaque tour qd mm) tient bon sur les 8km jusqu’à destination.
image

Reprise de la route le lendemain direction plein nord !
Superbes paysages, barrages, sentier longeant les lacs, multiples oiseaux, etc.
image

image

Ok, j’accélère un peu 🙂
Quelques sentiers et plages plus loin..

image

Je me prends un bel orage qui m’oblige à m’arrêter, trempé, à une station d’essence le long d’une route plutôt dangereuse (btw le coupe vent à prix exorbitant, déjà upgradé à Toronto pour un modèle supérieur en full gore-tex pro, soit disant imperméable, ne l’est pas…)
Heureusement j’ai des vêtements qui sèchent vite 🙂

Arrivée à Winnipeg, super rencontre en Couchsurfing, chez Janelle, Philippe, et Caroline. Deux québécois, Nathanael et Francis, sont également de la partie pendant leur traversée du Canada (en voiture) à la rencontre des communautés francophones (parcours Franco Canada). Petit tour au festival Fringe et visite de la ville, et quelques tentatives de photos de nuit sans trépied.
image
image
image

Deuxième nuit à Winnipeg, puis direction plein sud !

Journée forte en émotions…
Un bout de sentier TransCanadien avec Janelle et Philippe à vélo pour m’accompagner, puis j’aperçois quelques bisons, j’ai ensuite la chance de retrouver ma carte visa oubliée au supermarché à 25 km de là,
d’être sauvé après 130km au compteur par Marc, agriculteur qui passait par là avec son truck alors que j’étais complètement bloqué dans la boue au milieu d’une piste impraticable. La terre hyper argileuse faisait des blocs entre les roues et gardes boues et les roues ne tournaient juste plus et impossible de retirer la boue sans démonter la roue… et c’était même difficile de marcher avec les sacoches sur le dos et les kilos de terre accroché aux chaussures!
image
Puis arrivée à St Malo (et La Rochelle juste à côté) je plante la tente un peu au hasard et je me fais déloger par les policiers aux environs de 21h avec obligation de vider la bière du guerrier dans l’herbe, la consommation d’alcool dans les lieux public étant interdite. Plantage de tente régulier sur un emplacement libre dans le camping du parc régional (pas facile de nuit) aux alentours de 22h30… Ça a pas l’air tard comme ça mais j’ai pris l’habitude d’être posé avant la nuit et après une bonne journée de vélo comme celle là, la fatigue s’installe vite !

Lendemain éprouvant aussi… C’est le problème des journées de plus de 120 km j’ai l’impression… Besoin de récupérer !
Un sentier superbe quand même (mais difficile à atteindre)
image
image

Et plutôt fait pour les piétons (again) !
image

Je croise plus loin le camion glace avec sa musique 8 bits au haut-parleur, au milieu de nulle part c’est assez surréaliste et ça donne méchamment envie d’une glace 🙂
image
Je continue vers le sud, puis vers l’ouest avec un vent de face entre 20 et 40 km/h… J’avance pas bien vite… Et le Rohloff et la chaîne du vélo m’inquiètent de plus en plus… Des craquements réguliers et qui s’accentuent… Il faut qu’il tienne encore quelques jours avant la vidange !
wpid-wp-1437541550216.jpeg

Je décide de quand même faire un tour aux États-Unis et j’atteins la frontière pour y faire le tour du poteau (au sens propre).

Enfin, today, besoin de reprendre quelques forces et motivations, je décide de passer chez le coiffeur et barbier, de m’acheter une radio et manger des cerises, et ça marche ! 🙂

Je rattrape le sentier que j’avais laissé pour remonter au nord et éviter un orage.
Magique !
wpid-wp-1437542240626.jpeg

wpid-wp-1437542269864.jpeg

wpid-wp-1437542299182.jpeg

Fin du sentier, je continue sur la piste en suivant le tracé gps du sentier TransCanadien… Et là bah le tracé est juste tout droit en théorie mais j’arrive devant ça
wpid-wp-1437542481646.jpeg
Jme dis que ça doit concerner que les voitures donc j’y vais mais je tilte pas en voyant le panneau criblé de balles… Un air de Corse tout simplement. Après coup, je suppose que ce devait être quelqu’un qui devait avoir besoin de se défouler dessus après avoir tenté de passer quand même !

La piste commence bien, quelques flaques à éviter, ça va.
wpid-wp-1437542780265.jpeg

Puis la piste devient de moins en moins visible…
wpid-wp-1437542847140.jpeg

De moins en moins…
wpid-wp-1437542901050.jpeg

Quelques chutes et portages plus loin, la piste s’arrête
wpid-wp-1437542980717.jpeg

Je continue en reconnaissance à pied après avoir du faire demi tour sur une pente à 120%… Il est 19h, ça doit faire pas loin de 5h que je transpire à grosses gouttes.
Je passe la rivière, je tente à gauche, je grimpe 15 bonnes minutes, pas bon… Je redescend et je tente à droite, je regrimpe, j’arrive sur un plateau mais pas de piste.. Tant pis, ça devrait le faire. Objectif monter le vélo et planter la tente avant la nuit.
Je passe la rivière en deux fois, remet les sacoches sur le vélo, je grimpe, j’arrive un peu hs sur le plateau et je cherche un semblant de piste… Je trouve des tics en train de grimper sur les sacoches, sur ma jambe, j’en retire une sur le tibia…
wpid-wp-1437543441361.jpeg
Je vais pas rester là !
wpid-wp-1437543571068.jpeg

La route la plus proche devrait être plein nord, je coupe à travers champs,
wpid-wp-1437543599051.jpeg

« N’allez pas dans les hautes herbes ! »
wpid-wp-1437543647766.jpeg

Spot trouvé ! Pâtes time ! 🙂

wpid-wp-1437543774490.jpeg